News

T’as de beaux yeeeeux tu sais……                                   Complainte d’un sourire masqué.

T’as de beaux yeeeeux tu sais…… Complainte d’un sourire masqué.

Maiiiiis c’est la même, chaaaaaanson. A la différence prèèèèès que toi tu ne me vois paaaaaaas. (cloclo)

Il est, pour certains, compliqué de communiquer en ces temps de bal masqué.

Un masque qui enveloppe les trois quart de notre visage, enfermant par conséquent nos plus beaux sourires.

D’après Paul Ekman, il existe dix-huit sortes de sourires sincères ( et beaucoup moins de sourires « tous pourris » et complètement faux, facile à repérer donc)

Paul Ekman est un mec cool. Il est mondialement connu pour avoir mis en fiches les composantes essentielles de nos expressions de joie, de dégoût, de peur…

« Les sourires sont beaucoup plus compliqués que les gens ne le réalisent. Il y a des dizaines de sourires, chacun diffère par son apparence et le message qu’il exprime. Beaucoup d’émotions positives sont signalées par le sourire — joie, plaisir physique ou sensoriel, contentement et amusement, pour n’en citer que quelques unes. Les gens sourient aussi quand ils sont tristes. Ces sourires sont différents des sourires simulés utilisés pour convaincre quelqu’un qu’un sentiment favorable est ressenti alors qu’il ne l’est pas, et qui masquent souvent l’expression d’une émotion négative. Nous avons montré que les gens étaient facilement leurrés par ces sourires factices. » 

Alors qu’en est-il lorsque tu fous tout ça sous un bout de tissu ??

Un autre mec cool, Duchenne de Boulogne, nous dit qu’il est possible de sourire aussi bien avec les yeux. Ce Neurologiste a réalisé dans la seconde moitié du XIX siècle, une série d’expériences sur l’expression faciale de l’émotion. Il remarque notamment que les sourires exprimant une joie sincère se différencient des sourires volontaires par la contraction du muscle orbiculaire de l’œil (orbicularis oculi), un muscle situé autour des yeux.

Le sourire de Duchenne ouvre alors une porte sur un nouveau monde, celui de l’expression faciale et de son effet sur autrui.

Un monde dans lequel on retrouve entre autre les travaux de Paul Ekman (cité ci-dessus) mais aussi du psychologue américain William James et son travail sur les neurones miroirs.

Pour faire simple, cette découverte est l’équivalent d’un gros séisme dans le monde de la neurologie. Elle confirme que ces neurones s’activent de la même façon quand on effectue une action et quand on regarde quelqu’un la faire. Le cerveau est aussi social.

Au début des années 1990. Diverses expériences soutiennent cette théorie. l’interaction entre deux individus génère des micro-contractions mimétiques. A l’inverse, quand on empêche quelqu’un d’effectuer ces micro-contractions mimétiques (en lui faisant tenir un crayon dans la bouche), il distingue moins bien la sincérité des sourires.

Une chance, vous n’avez généralement pas de stylo dans la bouche en portant un masque et le travail de ces neurones vous permettra de lire le haut du visage de votre interlocuteur de façon (presque) instinctive. Et ainsi REssentir ses émotions.

La même chose, au micro des chaaaaamps de Sophie :

Radio M · Micro Champs Theme Du Masque Et Expression

Radio M

juin 16th, 2020

No comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *